Lien de bannissement

Elections législatives françaises 2024 : les installateurs rappellent que le chauffage au bois moderne est une solution locale, sociale et écologique

Le chauffage au bois moderne est une solution locale, sociale et écologique, photo proPellets

Alors que la France n’a toujours pas présenté ses objectifs chiffrés en matière d’énergies renouvelables, Patrice Escrieut, Président de la Fédération française des Installateurs de Poêles et Cheminées, FIPC, adresse une lettre ouverte aux candidats aux élections législatives afin de leur présenter le caractère indispensable du chauffage au bois dans le mix énergétique.

On peut y lire les avantages fondamentaux de ce mode de chauffage pour la France :

  • Le chauffage au bois est une solution locale, renouvelable et économique, qui joue le rôle d’amortisseur social pour un grand nombre de citoyens devant faire face à l’augmentation de leur facture énergétique.
  • Le chauffage au bois, utilisé de manière moderne, représente une ressource locale, abondante et renouvelable. Contrairement aux combustibles fossiles, le bois, lorsqu’il est issu de forêts gérées de manière durable, offre une source d’énergie à faible impact carbone. En effet, la combustion du bois libère le CO₂ capté par les arbres au cours de leur croissance.

Pour garantir l’intégration efficace du chauffage au bois dans notre mix énergétique, La FIPC propose les mesures suivantes :

Cette lettre a pu être remise en mains propres à Dominique Faure, Ministre déléguée auprès du Ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires

  • Intégrer le bois dans une stratégie énergétique globale : le bois doit être considéré dans le cadre d’une stratégie énergétique globale qui inclut d’autres sources renouvelables et soutient l’efficacité énergétique, notamment lors des pics de consommation électrique en période hivernale.
  • Inciter le renouvellement des appareils anciens ou foyers ouverts : si la pérennisation du dispositif Ma Prime Renov permet de favoriser la rénovation énergétique, la FIPC appelle également à la mise en place d’une vraie politique d’accélération de modernisation du parc de poêles et de cheminées vieillissants, ainsi que l’équipement des cheminées ouvertes.
  • Soutenir les initiatives de gestion durable des forêts : cela comprend la promotion des labels de gestion forestière durable et l’encouragement de pratiques de reboisement qui assurent le renouvellement des ressources en bois.
  • Renforcer l’information auprès des consommateurs : sensibiliser les citoyens aux avantages et aux bonnes pratiques du chauffage au bois pour encourager une utilisation responsable et optimisée de cette ressource.
  • Cette lettre a pu être remise en mains propres à Dominique Faure, Ministre déléguée auprès de Christophe Béchu, Ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires.

Main dans la main, les acteurs du chauffage au bois se mobilisent pour donner à une énergie économique, renouvelable et décarbonée la place qu’elle mérite.

> Télécharger ici la Lettre pour la lire et la diffuser

Site de la Fédération des Installateurs de Poêles et de Cheminées : www.fipc.fr




Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *